Sonate pour violon et piano

en sol majeur. Opus 13.

Composition : mars – août 1901.

Création : 2 mai 1902, salle Pleyel à Paris. Avec Eugène Ysaÿe (violon), Raoul Pugno (piano).

Dédicace : Eugène Ysaÿe.

Édition : par l’auteur, printemps 1904.

Présentation : 

  1. Large puis animé
  2. Calme
  3. Très vif
  4. Large puis animé

Dans la Correspondance (lettre à Paul Dukas du 6 mai 1902) :

« C’est encore une œuvre trouble et je n’ai pas encore la pureté de coeur et de pensée qui fait les chefs-d’œuvre. Je n’y arriverai jamais, hélas ! et c’est là ma plus grande mélancolie. J’ai écrit mon œuvre en ouvrier consciencieux comme un cordonnier à qui la reine aurait commandé une paire de pantoufles et n’ai rien trouvé d’autre qu’à faire de la belle ouvrage. »

Pour écouter :

  • Lien Youtube : Deuxième mouvement en concert par Judith Ingolfsson et Vladimir Stoupel